Archives de catégorie : Publications, ouvrages

Revue suisse Éducateur – 5 pages sur “Soigner le milieu…”

Éducateur, la revue du Syndicat des Enseignant.es Romand.es, revient sur le colloque Soigner le milieu. Actualité et fécondité de la pédagogie institutionnelle. qui s’est tenu le samedi 3 décembre 2022 à l’Université de Genève, en présence de praticien.es engagé.es dans la pédagogie institutionnelle (enseignant.es, chercheur.es) et d’étudiant.es ou d’enseignant.es suisses, belges et français.

5 pages, À LIRE SANS ATTENDRE !

2023.02.extrait_Educateur_Soigner le milieu

Ouvrage – Maud Mannoni et Rose-Marie Guérin, de Y. Guérin et J. Pax

Vient de paraître :

MAUD MANNONI ET ROSE-MARIE GUÉRIN

Fécondité d’une rencontre entre psychanalyse et éducation spécialisée

Jean Pax
Yves Guérin

Collection : Psycho-Logiques

L’Harmattan

À partir des archives des écoles expérimentales de Bonneuil et Guénouvry, de correspondances et comptes-rendus inédits de Maud Mannoni et Rose-Marie Guérin, et d’interviews d’Yves Guérin, cet ouvrage fait connaître la façon dont ces écoles se sont créées. Il montre le rôle éminent de Rose-Marie Guérin, qui s’est joué en toute discrétion. Ce récit historique inclut des références à la théorie psychanalytique et aux pédagogies mises en oeuvre conjointement par Maud Mannoni et Rose-Marie Guérin. Il est aussi une quête du sens de ces réalisations, au plus près de l’implication des acteurs, incluant les familles, les bénévoles, les réseaux et les enfants eux-mêmes. Un récit vivant, agrémenté de souvenirs et d’anecdotes qui le rendent captivant.

  • Date de publication : 16 novembre 2022
  • Broché – format : 13,5 x 21,5 cm • 134 pages
  • ISBN : 978-2-14-026691-1
  • EAN13 : 9782140266911
  • EAN PDF : 9782140266928
  • EAN ePUB : 9782140266935

https://www.editions-harmattan.fr/livre-maud_mannoni_et_rose_marie_guerin_fecondite_d_une_rencontre_entre_psychanalyse_et_education_specialisee_jean_pax_yves_guerin-9782140266911-74913.html

Vient de paraître… Pierre DELION – Oury, donc

Pierre DELION

Oury, donc

Représentant de la psychothérapie institutionnelle aujourd’hui en France, Pierre Delion offre ici un regard sensible sur l’œuvre et la vie de son ami Jean Oury (1924-2014), l’un des fondateurs de ce mouvement qui a en son temps révolutionné la psychiatrie.

« Oury, m’a aidé à être ce que je suis et je suis sûr que c’est le cas de nombreux soignants » : c’est ainsi que Pierre Delion débute ce récit à la première personne où il porte un regard sensible sur l’œuvre et la vie de Jean Oury (1924-2014), l’un des fondateurs du mouvement de la psychothérapie institutionnelle.

Jean Oury s’est formé à la psychiatrie avec François Tosquelles et auprès de nombreuses personnalités : Lacan, Ey, Bonnafé, Ajuriaguerra, Daumezon… En appui sur une culture encyclopédique, il a su proposer une psychiatrie accueillante et sans discrimination qui a fait école en France et dans de nombreux pays. Des milliers de stagiaires du monde entier sont venus apprendre, auprès de lui et de son équipe dans la clinique de La Borde, les conditions de possibilité de la psychothérapie institutionnelle. « Son message est d’autant plus important actuellement que la psychiatrie est en train de changer profondément, et que la manière dont il a réussi à en revisiter la pratique et la réflexion, de façon à la fois si intelligente et si humaine, risque de disparaître d’un souffle, si on ne se pose pas la question de cultiver dans nos pratiques, de façon efficace, les différents concepts qu’il nous a transmis. »

Dans la collection

Questions de psychiatrie

Association Vers la Pédagogie Institutionnelle Fernand Oury Quoi de neuf ? Juillet 2022

Souscription Dossier Technique

Pour éditer notre dernier dossier technique n°4 : ” Situations mathématiques pour les cycles 1 et 2. “, nous avons besoin de votre soutien : télécharger le bulletin de souscription

Correspondance scolaire

Pour démarrer une classe PI, quoi de mieux qu’une correspondance scolaire.

Pour trouver un collègue via la rubrique des annonces du site AVPI Fernand Oury : laisser votre annonce ou répondez aux propositions des collègues.

A bientôt pour un nouveau quoi de neuf ?

Coopérativement.
Thierry Vial pour AVPI – Fernand Oury.

Éducation, psychanalyse et conflit : interconnexions avec la pédagogie institutionnelle – Entretien avec Bruno Robbes

Ci-joint les références d’un article publié en portugais dans la Revue Électronique d’Éducation sous forme d’interview, dont j’ai rédigé les réponses à partir des questions posées par Fernando Cézar Bezerra de Andrade, Professeur à l’Université Fédérale de Paraíba au Brésil, et Katherinne Rozy Vieira Gonzaga, Psychologue, Docteure en éducation et Psychanalyste.

Andrade, F. C. B., Gonzaga, K. R. V. (jan./dez., 2021). Educação, psicanálise e conflito: entrelaçamentos pela Pedagogia Institucional – entrevista com Bruno Robbes. Revista Eletrônica de Educação, v.15, 1-19, e4008080. ISSN 1982-7199. DOI: http://dx.doi.org/10.14244/198271994008.

La traduction intégrale en français est disponible ici :

Éducation psychanalyse et conflit_trad fr REE v15_2021

Parution d’ouvrage – UNE PÉDAGOGIE POUR GRANDIR. Pédagogie institutionnelle et approche groupale

Vient de paraître :

UNE PÉDAGOGIE POUR GRANDIR. Pédagogie institutionnelle et approche groupale

Arnaud Dubois, Marc Guignard et le Groupe de pédagogie institutionnelle Paris-Créteil (GPIPC)

La pédagogie institutionnelle peut aider les enfants et les adolescents à grandir, entendu au sens de la « croissance psychique » telle qu’elle est défi nie par le psychanalyste W.R. Bion. Prenant appui sur les apports de la psychanalyse et des travaux cliniques d’orientation psychanalytique en éducation et formation, les auteurs et autrices proposent des hypothèses sur une partie des processus psychiques inconscients à l’œuvre dans les groupes : en classe et dans le groupe de pairs dont ils font partie. Leur recherche porte sur un corpus constitué de onze monographies : ce sont des récits écrits de situations professionnelles, analysés en groupe.

L’Harmattan : https://www.editions-harmattan.fr/livre-9782343247830?utm_source=phplist&utm_campaign=message_33007&utm_medium=email&utm_content=lienLireSuite

  • Collection : Savoir et formation
  • Date de publication : 17 décembre 2021
  • Broché – format : 13,5 x 21,5 cm • 132 pages
  • ISBN : 978-2-343-24783-0
  • EAN13 : 9782343247830
  • EAN PDF : 9782140199035
  • 14,50 €

Chapitre 8. La pédagogie institutionnelle : origines, fondements et actualité

Chères et chers collègues,

L’ouvrage “L’école autrement ? Les pédagogies alternatives en débat”, coordonné par Frédéric Darbellay, Zoe Moody, Maude Louviot, Éditions ALPHIL – Presses Universitaires Suisses, est paru.

j’y ai rédigé le chapitre 8 intitulé “La pédagogie institutionnelle : origines, fondements et actualité”, pp. 149-169.

L’ouvrage comprend d’autres chapitres écrits par des collègues spécialistes de leur sujet : Sylvain Wagnon, Marie-Laure Viaud, Marie-Anne Hugon, Irène Pereira, Yves Reuter, Sylvain Connac, Édouard Gentaz, Ghislain Leroy, Émilie Dubois, Héloïse Durler…

Pour commander l’ouvrage : en librairie ou en cliquant sur le lien ci-dessous : https://www.alphil.com/l-ecole-autrement-les-pedagogies-alternatives-en-debat.html

Bien amicalement

Bruno ROBBES

Dossier « Pédagogie institutionnelle » – numéro 578 « Coopérer pour apprendre » – Vers l’Éducation nouvelle – revue des CEMÉA

Un dossier « Pédagogie institutionnelle » a été publié dans le numéro 578 « Coopérer pour apprendre » de Vers l’Éducation nouvelle, la revue des CEMÉA.

Avec les contributions de Florie Baron-Lepage, Dominique Besnard, Pierre Delion, Ceméa suisses, Patrcik Geffard, Annie-France Le Pape, Fabienne d’Ortoli et Michel Amram, Pascal Pons.

https://yakamedia.cemea.asso.fr/univers/ven-578-cooperer-pour-apprendre

Giuliana Santarelli, Pedagogia Istituzionale. Dalle origini all’attualità

Suite à ses voyages en France au cours desquels elle a rencontré de nombreux praticiens de la pédagogie institutionnelle, Giuliana SANTARELLI, professeure de psychologie et de sciences de la formation à l’Université de Bologne, a publié cet ouvrage en italien (libro italiano).

Santarelli, G. (2020). Pedagogia Istituzionale. Dalle origini all’attualità. Bologna : Bononia University Press.

Il est téléchargeable via le lien suivant : https://buponline.com/az13zg/uploads/woocommerce_uploads/oa-1-699-santarelli-pedagogia_open-teaching.pdf

Giuliana Santarelli

Scuola di Psicologia e Scienze della Formazione

Via Filippo Re 6, Bologna, Italia

Appel à contribution – Jacques Pain à l’université de Nanterre

Appel à contribution pour un numéro de la revue Spécificités

Jacques Pain, enseignant-chercheur à l’Université Paris Nanterre

Argumentaire

Jacques Pain, récemment disparu, a vécu plusieurs vies. Il a été enseignant en lycée technique, karatéka, “fils de facteur”, compagnon de route de la révolution salvadorienne, romancier, auteur et éditeur d’ouvrages de pédagogie institutionnelle, conférencier international au Japon, à Cuba, au Portugal, au Brésil, en Belgique mais aussi, intervenant local dans des institutions scolaires, sociales, socioculturelles…

Ce numéro de Spécificités, initié par les membres de Crise, École, Terrains sensibles, équipe d’enseignants-chercheurs qu’il a fondée à l’Université Paris Nanterre en 1993, se propose d’évoquer plus particulièrement l’une de ses vies : celle d’universitaire, d’enseignant, de formateur, de chercheur enraciné dans des territoires. Là où se jouaient les relations entre des collectifs et des institutions qu’elles soient judiciaires, scolaires ou socio-éducatives.

Nous savons bien qu’en procédant de la sorte, nous n’abordons qu’une partie seulement d’une existence qui fut riche en réalisations et en rencontres avec des institutions, des collectifs et des individus divers. Mais nous espérons que d’autres écriront et parleront des autres vies de Jacques, en France et à l’étranger. En fait, nous souhaitons publier à partir de ce que nous avons connu directement en travaillant au contact de Jacques Pain à Paris-Nanterre, que ce soit comme collègue, comme membre de son équipe, comme thésard, ou comme associé à l’une de ses recherches ou à l’un des collectifs auxquels il participait.

Au demeurant, du fait de ses positions originales en matière de recherche et de formation et vis-à-vis de l’institution universitaire, d’aucuns pourraient méconnaitre ou sous-estimer son intérêt pour l’université et le rôle qui a été le sien dans le monde académique et dans le fonctionnement de l’Université de Paris-Nanterre. Jacques Pain était perçu par certains de ses collègues comme un marginal. Pour autant ce n’était pas un cow-boy solitaire qui aurait tracé son chemin en ignorant le cadre dans lequel il travaillait. Cela aurait été au rebours de sa pensée de l’institutionnel. Au contraire, rappelons qu’il a siégé très activement au Conseil d’Administration de l’université pendant plusieurs années, qu’Il a dirigé le Service Universitaire de Formation des Maîtres (SUFOM) ainsi que le département des Sciences de l’éducation, qu’il a été membre de la commission disciplinaire de l’Université et l’organisateur de nombreux séminaires transdisciplinaires de son École doctorale de rattachement.

Au niveau des Sciences de l’éducation, Jacques Pain a ouvert des champs de recherches sur des problématiques originales, en phase avec les questions vives de notre temps, telles que : violence, pratique de l’institutionnel, crise à l’école et dans les institutions. Ainsi, il a été l’un des initiateurs des recherches actuelles sur le harcèlement entre jeunes, notamment en faisant connaître en France les travaux sur le « school bullying » de Dan Olweus. Il a accompagné sur la longue durée des professionnels intervenant dans des quartiers prioritaires. Ses travaux ont conjugué des approches variées (recherches qualitatives et quantitatives et recherche-action). Il a constitué et fait vivre une équipe de recherche autour de ces thèmes, encadré des thèses et des HDR, animé un séminaire doctoral, créé des enseignements et des formations.

Ainsi, au plan de la vie institutionnelle, de ses enseignements universitaires, de la formation professionnelle et de la recherche, Il a travaillé à mettre en œuvre ses idées sur la pratique de l’institutionnel. La formation des enseignants à et par la Pédagogie Institutionnelle fut d’ailleurs l’objet de sa première thèse. Comment, avec quels succès, quelles difficultés aussi, cela a-t-il fonctionné ? Quelle est la place, concrètement, de la Pédagogie Institutionnelle à l’université et dans la formation ? Et qu’en reste-t-il dans nos propres pratiques au sein de nos ancrages institutionnels respectifs ?

Pour travailler avec Jacques Pain, il fallait se défaire de quelques idées reçues confortables : au premier chef, les oppositions entre théorie et pratique, entre chercheurs et acteurs, entre professionnels et usagers, etc…. Il fallait sortir autant que possible d’un discours convenu. Ce numéro de Spécificités ne sera donc pas un monument à la mémoire de Jacques Pain, ni un récit hagiographique. Nous souhaitons qu’y figurent des articles appuyés sur l’analyse de faits concrets, de pratiques réelles qui leur donneront consistance et puissance intellectuelle. Ce sera peut-être une façon de témoigner de l’apport de Jacques Pain aux vies qu’il a croisées.

Ces articles pourraient traiter de thèmes relatifs à l’action et aux écrits de Jacques Pain tels que : la pédagogie institutionnelle à l’université ; ses enseignements (violence, harcèlement, crise, Pédagogie Institutionnelle) ; le fonctionnement de son séminaire de thèse ; ses interventions institutionnelles en tant que chercheur de Paris Nanterre dans des collèges de territoires en crise (Blois, Trappes, Mantes-la-Jolie, Champigny-sur-Marne, Le Blanc-Mesnil…) et dans des institutions socio-éducatives en difficulté (Marseille) ; les recherches conduites par l’équipe Crise, École, Terrains sensibles (Comparaisons internationales sur la violence à l’école ; les métamorphoses de l’autorité ; les prises en charge du décrochage scolaire) ; son travail d’éditeur sur l’institutionnel, la violence et la recherche ; ses écrits de fiction.

Pour ce numéro, comme pour toutes les livraisons de Spécificités, les auteurs concernés peuvent être des étudiants, des professionnels ou des chercheurs. La forme des textes attendus est ouverte : articles de recherche, essais, témoignages…

Coordination
Marie-Anne Hugon, professeure émérite, et Alain Vulbeau, professeur émérite

Équipe Crise, École, Terrains sensibles, CREF, Université Paris Nanterre

Calendrier éditorial

Des résumés de la proposition (3 000 signes maximum) sont à envoyer avant le 1er juin 2021 aux coordinateurs de ce dossier :