Archives de catégorie : Publications, ouvrages

Parution du n° 5 de “Transfert” la revue du GRPI

Le GRPI, (Groupe de Recherche en Pédagogie Institutionnelle) annonce la parution du numéro 5 de la revue « Transfert ».
Cette revue a pour but de transmettre un travail d’analyse et de réflexion à travers la publication de monographies. Elle évoque tout ce qui ne se dit pas en formation initiale et continue mais qui fait partie du quotidien des enseignants: les impasses, les questionnements, les violences, les incohérences. On y découvre le travail des Institutions de la Pédagogie Institutionnelle, non pas comme « des recettes » mais comme des repères qui peuvent structurer un groupe-classe.
Des dispositifs en direction des enseignants y apparaissent aussi dans la mise en pratique des séances qui leur sont proposées

Adresse mél pour commander cette revue vendue au prix de 10 euros (+ 7 € de frais de port) :
assos.grpi@gmail.com

Cliquer sur cette ligne pour télécharger
Sommaire, Introduction, Première et Quatrième de couverture
.

Parution des Moissons du Champ PI

L’association du Champ PI a le plaisir de vous annoncer la toute prochaine parution d’un ouvrage collectif Moissons du Champ PI. Institutions, techniques et outils pour les classes d’aujourd’hui aux éditions Champ Social.

Couverture et 4e de couverture

Sommaire

Ce recueil est le résultat d’un travail d’élaboration de l’association Champ PI, réalisé par des praticiens de la Pédagogie Institutionnelle qui enseignent dans des écoles publiques ou des écoles occitanes Calandreta de l’Hérault. Artisans pédagogiques, ils travaillent avec des publics variés : classes maternelles, élémentaires, Ulis, IME…

Ces écrits relatent la mise en place de différents outils, techniques et institutions : le conseil, les équipes, le journal de classe, la monnaie, etc.

Vous pouvez vous procurer ce livre en format papier en passant une pré-commande avant le dimanche 5 mai au lien suivant :
https://www.helloasso.com/associations/association-champ-pi/boutiques/librairie/1

Cette pré-commande vous permettra de bénéficier d’un tarif préférentiel de 17 €. Nous pouvons vous faire parvenir à domicile votre commande, comme indiqué via le lien (merci de bien cocher l’option supplémentaire « frais de port » pour cela).

Cependant, nous vous invitons à privilégier, dans la mesure du possible, une remise en mains propres soit par les groupes des chamPIgnons, soit lors du Congrès Calandreta. En ce cas, merci de nous l’indiquer par mail à

champ.pi@wanadoo.fr

Bien cordialement,
L’association Champ PI

Parution – Thomas Perilleux – Le travail à vif

Thomas PERILLEUX

Le travail à vif
Souffrance professionnelles, consulter pour quoi ?

Préface de Dominique Lhuilier

En librairie dès le 05 octobre 2023
14×20,5 – 280 pages – 25 €

Collection Clinique du travail dirigée par Yves Clot et Dominique Lhuilier

Cet ouvrage part de l’expérience d’un clinicien dans des rencontres singulières avec ses patients. Il ouvre la boîte noire des consultations « souffrance et travail » qui se multiplient devant la violence des changements introduits dans l’organisation d’un travail mis à vif. Accessible à un large public par son écriture vivante proche du récit, il questionne les « pathologies » du travail, leur prise en charge et ce qu’elles disent des mutations sociales.

L’ouvrage est né d’une pratique de consultations entamée il y a une quinzaine d’années auprès de personnes en difficulté professionnelle. Cheminant à travers de nombreuses situations concrètes racontées de façon vivante et accessible à tous, Thomas Périlleux fait entrer le lecteur dans la « cuisine » de ce travail de soin qu’il mène avec le patient, en quête de voies de création, de sublimation, de respiration.
Les récits approfondis éclairent des problématiques bien actuelles dans les milieux de travail : l’épuisement, la honte, le mépris, les violences sournoises, l’étouffement de la parole… L’auteur interroge la manière d’y répondre dans la singularité des rencontres avec les patients. Avec eux, il identifie des points de résistance afin de redonner à l’expérience de travail toute sa force de création vitale.
Dans une clinique engagée, aux charnières entre l’écoute thérapeutique et l’engagement politique, il questionne les « pathologies » du travail, leur prise en charge et ce qu’elles disent des mutations sociétales.

Commander l’ouvrage : https://www.editions-eres.com/ouvrage/5144/le-travail-a-vif

Chantemerle. Sur les rives de la Seine un rêve ensablé

Au sortir de la guerre, en 1945, un vent libérateur souffle sur la société française : on réaffirme le respect de la personne humaine et le « soin » dû aux plus faibles. De nouveaux outils sont forgés : la psychothérapie institutionnelle, la psychanalyse, les traitements médicamenteux efficaces. En 1972, en Seine-et-Marne, Bernard Jolivet crée à Bois-le-Roi « Chantemerle », une « maison de repos » comme il n’en existe nulle part ailleurs : on y accueille des personnes mal en point, très diverses, dans un cadre plus qu’agréable…
Joëlle Oury, psychiatre et psychanalyste nourrie par les stages effectués à La Borde, la clinique fondée par son oncle Jean Oury, rejoint cette aventure en 1980. Elle fait ici un récit détaillé et très vivant d’une pratique du « soin psychique » qui n’est pas un long fleuve tranquille.

(Précédent ouvrage : Daniel H, la modeste contribution d’un pâtissier à l’équilibre terrestre, éditions Hermann, 2012.)

Bon de commande de l’ouvrage

 

Publication : Une pédagogie pour le XXIe siècle Pratiquer la pédagogie institutionnelle dans l’enseignement supérieur

Une pédagogie pour le XXIe siècle
Pratiquer la pédagogie institutionnelle
dans l’enseignement supérieur

À l’université comme dans tous les lieux de l’enseignement supérieur, des questions se répètent : comment mettre en œuvre les conditions adéquates pour une véritable appropriation individuelle des connaissances ? Comment conjuguer la mise en œuvre de dispositifs collectifs avec la volonté de favoriser l’émergence des singularités ? Pratiquer la pédagogie institutionnelle dans l’enseignement supérieur, c’est possible, et cela permet de répondre en partie à ces défis.
Ce livre s’adresse aux chercheuses et chercheurs qui enseignent dans le supérieur, aux professionnelle-s des formations post-baccalauréat, à celles et ceux qui travaillent dans tous les secteurs de la formation aux «métiers du lien » ainsi qu’aux étudiantes de ces diverses filières. Par ses mises au point sur les principales « institutions »de l’approche pédagogique fondée par Aïda Vasquez, Fernand Oury et quelques autres, ce livre se destine aussi à toutes celles et ceux qui s’intéressent à la pédagogie.

Les auteurs

Arnaud Dubois est professeur des universités en sciences de l’éducation et de la formation (Université de Rouen-Normandie)
Patrick Geffard est professeur émérite en sciences de l’éducation et de la formation (Université Paris 8)
Gerald Schlemminger est professeur émérite en Sciences du langage et Sciences de l’éducation (École supérieure de pédagogie de Karlsruhe, Allemagne)

Disponible en librairie
ou sur le site de Champ social

Hommage à Jacques Pain : Livre d’or & Numéro Spécial de la revue SpécifCITés

Le 19 novembre a eu lien à l’université de Nanterre une journée d’hommage à Jacques Pain.

Vous pouvez accéder à deux publications en lien avec cet hommage :

Le livre d’or auquel ont contribué les collègues et ami.es de Jacques, ainsi que les participants à la journée du 19 novembre :

Cliquez ici pour télécharger le livre d’or

Le numéro spécial de la revue SpécifiCITés, la revue du secteur “Crises, Ecole, Terrains Sensibles”, intitulé Pour Jacques Pain :

Cliquez ici pour accéder au numéro de la revue sur le portail CAIRN (256 pages, édité par Champ Social)

 

Ré-édition – De l’école éclatée aux territoires apprenants… Claire et Marc Héber-Suffrin

Bonjour,

1. Ceci est un courrier “circulaire” et manque donc de la chaleur amicale qui serait sienne si j’écrivais personnellement à chacun de vous.

2. Les éditions Chronique sociale viennent de publier un ouvrage que nous signons (Claire et Marc Héber-Suffrin) : De l’école éclatée aux territoires apprenants. (sous-titre : pour une éducation partagée). Préfaces de Sylvain Connac et Edgar Morin. Vous en trouvez la présentation par un flyer réalisé par Chronique sociale en PJ.

3. De quoi s’agit-il ? Pourquoi publier à nouveau L’École éclatée ?[1] Le publier retouché et, surtout, augmenté ? Voilà que depuis quelques années, de nombreuses réflexions et expérimentations surgissent autour des réseaux apprenants, des territoires apprenants, des entreprises apprenantes, des villes apprenantes, des établissements apprenants. On parle de communautés d’apprentissages coopératifs et réciproques, de villes des apprentissages partagés ou de villes formatrices… Revisitant l’expérience d’école éclatée vécue à Orly, nous avons pris la mesure de la force anticipatrice de ce Réseau vécu dans une ville économiquement pauvre de la banlieue parisienne, tant il est vrai que ces lieux qui posent problème à la société sont sans doute des laboratoires vivants de ce qui serait bon pour tous. Les expériences citoyennes et pédagogiques qui y sont vécues n’aident-elles pas à comprendre ce que pourrait devenir une société apprenante grâce à toutes ses composantes ? C’est la première partie de ce nouvel ouvrage

Il est certain, pourtant, et heureusement, qu’un certain nombre d’éléments de cette expérience ont été non seulement dits différemment mais aussi pensés autrement par la suite; en particulier, éclairés par les années de pratiques des Réseaux d’échanges réciproques de savoirs® et les analyses qui en ont accompagné le développement, tout autant qu’elles l’ont enrichi. C’est la deuxième partie de cet ouvrage.

4. Acceptez-vous de faire connaître autour de vous, le plus largement possible, par mail et autres réseaux associatifs, relationnels et numériques, la sortie de cet ouvrage : il se trouve en librairie ou peut se commander en librairie. Et, évidemment, si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à le lire et à nous en parler.

5. Un second ouvrage paraîtra en mai (un peu la suite) sous le titre : “Clefs pour une ville apprenante“. Préfacé par Tina Steltzlen.

Des racines, des propositions et des liens pour une réciprocité en actes

Une première partie présente d’abord quelques-uns des enracinements expérientielles et théoriques de nos propositions.

Une seconde partie propose six clefs

Un principe politique et juridique. Le droit, un principe organisateur d’expérimentations.

Seconde clef. Des dynamiques politiques, organisationnelles et pédagogiques cohérentes. Construire un Commun.

Troisième clef. Une optique nouvelle. : Les valeurs partagées, des objets d’apprentissage en commun !

Quatrième clef. Une conviction à partager. Les savoirs sont des chemins de relations et les rencontres sont des voies vers les apprentissages.

Cinquième clef. Un choix épistémologique, cognitif et pédagogique. Être en recherche – Être chercheur

Sixième clef. Une audace concrétisée. Affronter ensemble les questions pour avancer.

Une troisième partie autour des accompagnements réciproques à imaginer, à essayer, à formaliser.

Publication de Joëlle Oury – « CHANTEMERLE : sur les rives de la Seine, un rêve ensablé »

Invitation à acheter le livre CHANTEMERLE dès sa parution (prévue en juin 2023)

À tous mes amis,

La bonne nouvelle est arrivée :
Mon livre concernant Chantemerle va enfin pouvoir être édité !

« CHANTEMERLE : sur les rives de la Seine, un rêve ensablé »

• Éditeur : La Compagnie Littéraire.
• Poids et dimensions : non encore définis, mais assez considérables. Environ 450 pages, en un seul tome, avec des illustrations en noir et blanc.
• Prix : en rapport avec « l’importance » de l’ouvrage… Environ 45 euros.

J’ai travaillé à Chantemerle (maison de repos spécialisée en psychiatrie) pendant 28 ans, de 1980 à 2008, en tant que « psychiatre responsable ».

Un vrai travail d’équipe avec certains d’entre vous. Le projet de soins initié par le Dr Bernard Jolivet était innovant et souvent efficace. Il se référait autant à la psychanalyse qu’à la psychothérapie institutionnelle. Il s’agissait de le mettre en œuvre concrètement, avec des contraintes administratives qui n’ont fait que s’alourdir. Nous avons connu des moments d’enthousiasme et des périodes de grand désarroi. Quoi qu’il en soit, c’était une aventure passionnante, riche d’enseignements. Son souvenir ne doit pas disparaître dans les sables de l’oubli.

C’est pourquoi, dès que j’ai pris ma retraite, j’ai eu l’idée d’écrire mon témoignage, et d’y joindre, si possible, celui de quelques collègues. Des archives avaient été, par bonheur, conservées.

C’est vers 2015 que mon projet a pris forme. J’ai pu rencontrer longuement le Dr Jolivet : il était partant mais fatigué. Je lui ai fait promesse que je mènerai cette écriture jusqu’à son terme. Et c’est ce que je me suis appliquée à faire.

C’était un dur labeur, qui a un peu effrayé certains de mes collègues, de sorte que j’ai écrit le livre en mon nom propre. Heureusement, j’ai bénéficié au fil de ces 8 années (2015-2023) du soutien régulier et bienveillant de quelques personnes (pour relire, critiquer, corriger, mettre en pages…) Et surtout pour m’encourager !

Mon texte était trop long, j’ai dû l’élaguer fortement, en mettant de côté des textes importants, notamment ceux que d’autres que moi avaient rédigés autrefois (qu’ils me pardonnent…).

Après cet « élagage », mon livre a trouvé sa forme définitive.

Il a été accepté par « La Compagnie Littéraire », une petite maison d’édition sympathique. Il sera publié « à compte d’auteur » (c’est ce qui se fait de plus en plus souvent) : c’est l’auteur donc moi !) qui engage les frais et qui prends le risque financier (C’est moi qui, pour moitié, serai responsable de la diffusion et de la vente des exemplaires).

Je ne pourrai donc pas « offrir » le livre à tous ceux que j’aime et qui m’en paraissent dignes, j’en suis navrée mais je suis obligée de leur vendre.

Donc, de vous le vendre !

La diffusion, la vente, ce n’est pas mon métier ! Je m’y prends donc bien en amont et j’essaie de m’organiser au mieux.

D’où ce courrier.

Il s’adresse :

  1. À toutes les personnes qui ont travaillé à Chantemerle et dont j’ai pu obtenir les coordonnées.
  2. À tous ceux et celles qui m’ont soutenue au fil de cette longue écriture. Je les tenais au courant de mon acharnement, de mes difficultés. Ils m’ont patiemment écoutée : merci !
  3. À tous mes amis et connaissances qui n’ont peut-être jamais entendu parler de Chantemerle, mais qui, je suppose, sont animés d’une certaine curiosité à ce sujet ; parce qu’il sont préoccupés de l’avenir des soins en France, et notamment du soin psychique.
  4. À d’autres encore, que je ne connais pas… (Je jette une bouteille à la mer).

Pour les personnes qui s’engagent à acheter le livre dès sa parution, voici comment j’envisage les choses :

– Je joins à ce courrier un « formulaire » à remplir précisément : Vous me le retournez. (mail, courrier postal, SMS…)

– En juin 2023, le livre est publié, son prix de vente est précisé. Les exemplaires qui me sont destinés arrivent à mon domicile.

– Je vous contacte tous aussitôt, en vous indiquant le prix du livre et le prix de l’envoi postal (pour un ou plusieurs exemplaires)

– Si vous n’avez pas changé d’avis et que vous maintenez votre engagement, vous m’adressez un chèque à mon nom, (à mon adresse d’Avon)

– Par retour, je vous envoie votre paquet. Vous le recevrez par la poste et vous pourrez le déguster tranquillement pendant les vacances (sa lecture, de l’avis de tous, est aisée !)

Merci de m’écrire ensuite un petit mot si vous avez des observations à faire. Bien cordialement

Joëlle Oury-Bénévent

JOËLLE OURY-BENEVENT – Résidence « Les Fougères » Bât. A2 40 27 avenue du Général de Gaulle – 77210 AVON

06 83 00 80 25 – joelle.oury@hotmail.fr

Formulaire de commande :  JO Formulaire commande

4e de couverture : JO 4e de couverture

Préface de Pierre Delion : JO PREFACE de Pierre Delion

« Psychanalyse et éducation » – Le Carnet Psy

Bonjour,
Nous sommes heureux de vous annoncer la parution du dossier que nous avons coordonné, intitulé « Psychanalyse et éducation » dans le dernier numéro de la revue Le Carnet Psy.
Le dossier est en ligne sur le site de la revue : https://carnetpsy.fr/dossier/psychanalyse-et-education/ et sera disponible prochainement sur Cairn.
Ce dossier se compose de huit articles et un entretien :
– Philippe Chaussecourte. Psychanalyse et éducation ou psychanalyse et pédagogie ?
– Caroline Le Roy et Narjès Guetat-Calabrese. Temporalités éducative et psychique en Protection de l’enfance
– Laurence Gavarini et Mej Hilbold. Psychanalyse et éducation, une rencontre toujours incertaine ?
– Arnaud Dubois et Patrick Geffard. La pédagogie institutionnelle. Dispositifs, processus groupaux et réalité psychique
– Claudine Blanchard-Laville et Sophie Lerner-Seï. Un dispositif clinique d’élaboration de la pratique enseignante dans une formation d’enseignants musiciens
– Jean-Luc Rinaudo. Enseigner devant un écran vide. Quand les apprenants ne branchent pas leur caméra
– Antoine Kattar et Louis-Marie Bossard. Des « professionnels du lien » aux prises avec l’adolescence
– Alexandre Ployé, Magdalena Kohout-Diaz et Sylvie Canat-Faure. L’éducation inclusive, de l’école à l’université
 
Entretien
– Claudine Blanchard-Laville et Arnaud Dubois, entretien avec Marc Guignard. Cliopsy : Un courant de recherches cliniques d’orientation psychanalytique en sciences de l’éducation et de la formation
Cordialement,
Arnaud Dubois et Claudine Blanchard-Laville