Archives de catégorie : Évènements, colloques

Table ronde – 7 mai – 18h-20h – « L’institution revisitée – Actualités et perspectives de l’intervention »

La Rédaction de la Nouvelle Revue de Psychosociologie a le plaisir de vous inviter à une table ronde en visioconférence à l’occasion de la parution de son n°30 sur le thème « L’institution revisitée – Actualités et perspectives de l’intervention ».

Celle-ci se tiendra en ligne le vendredi 7 mai 2021, de 18h à 20h.

Les intervenants seront Gilles Monceau, Jean-Luc Prades et André Sirota. 

Vous trouverez une présentation du numéro et de la table ronde en pièce jointe.
Vous pouvez aussi vous procurer ce numéro
ici

L’animation de la VisioConférence sera réalisée par Gabriel Migheli.

L’inscription préalable est impérative. 

Pour vous inscrire, il suffit d’envoyer votre nom, prénom et adresse email à l’adresse suivante : colloque-nrp@cirfip.org

Veillez bien à ce que l’adresse email donnée lors de l’inscription soit celle à laquelle vous aurez accès le soir de la table ronde (car seulement cette adresse vous permettra d’accéder à la conférence).

Quelques jours avant la soirée, vous recevrez le lien et les codes d’accès à la visioconférence.

Bien cordialement,

Le secrétariat

Pour tout contact avec le CIRFIP : contact@cirfip.org 

Pour tout contact relatif à l’activité formation du CIRFIP: formation@cirfip.org

Pour tout contact relatif à la Nouvelle Revue de Psychosociologie : revue-nrp@cirfip.org 

Séminaire LE CONCEPT D’INSTITUTION dans les pratiques de l’institutionnel

RAPPEL : mercredi 24 mars 2021 – 17h15-19h30

Séminaire ouvert – à suivre exclusivement à distance en direct :

https://www.youtube.com/channel/UCEAR4BxvMQWOGFLHhQp6_5g

Équipes de pédagogie institutionnelle, institutions et collectifs

intervenant : Philippe Jubin – discutante : Françoise Budo

C’est dès les années 60 que des groupes de praticiens travaillant en pédagogie institutionnelle dans leurs classes se centrent sur l’analyse des pratiques et des processus inconscients qui les accompagnent. Depuis lors, cette articulation entre le terrain et son analyse est devenue un pivot favorisant la dynamique des institutionnalisations singulières qui se distingue d’une application automatique de dispositifs répertoriés.

La proposition « ne restez pas seuls » de fin de stage de formation, invitait à la création de tels groupes de reprises. Mais qu’en était-il de leur dynamique d’ensemble, de leur possibilité de partage et d’analyse commune ? Au cœur des années 70, les Groupes d’éducation thérapeutiques, les GET, mettent ces interrogations au travail.

De groupes éparses de praticiens sous la figure tutélaire de Fernand Oury (les GET), on passe alors à un projet de collectif d’équipes qui se structurera autour d’institutions et de concepts de la P.I.

Un conseil et un bulletin intérieur sont institués : l’écriture et la parole, dans des lieux protégés pour échanger, prendre des responsabilités, décider, s’organiser, ensemble. La P.I travaillent les professionnels qui s’y engagent. La place centrale n’est plus incarnée. Le collectif d’équipes intègre une dimension d’analyse institutionnelle.

Lieux, loi, limite, langage, désir, identifications, phénomènes transférentiels… En classe ou dans les équipes, la complexité est là, et prise en compte.

Nous présenterons cette éclosion et ses conséquences, et nous interrogerons l’actualité de cette approche dans le paysage des pratiques institutionnelles actuelles.

 

Philippe Jubin a été Instituteur spécialisé. Il a mené son parcours dans des quartiers populaires, en SEGPA et en atelier relais. Engagé dans les pratiques institutionnelles, il travaille dans le Collectif des équipes de Pédagogie institutionnelle (CÉPI). En 1988, il a soutenu une thèse en Sciences de l’éducation à Paris 8 sur les relations maîtres-élèves dans la classe. Il participe à la revue Institutions, revue de Psychothérapie institutionnelle. Dernier livre publié : Brian, Rachid, Mathilde et les autres… avec Valérie Lamarre Milbergue et Nathalie Lelouey, aux éditions d’une, en 2017.


Contacts :
Bruno Robbes, PU en Sciences de l’éducation, Laboratoire EMA (EA 4507) : bruno.robbes@cyu.fr

7e journée de recherche du réseau “Recherches pédagogiques différentes”: report de la date

Cher(e) collègue,
Nous revenons vers vous au sujet de la 7e journée de recherche du réseau “Recherches pédagogiques différentes”. Cette journée devait se tenir le 14 avril 2021 sur le site de Gennevilliers de CY Cergy Paris Université, au sujet de la “dimension économique des alternatives éducatives” (https://www.recherchespedagogiesdifferentes.net/appel-agrave-communication.html).
 
Très soucieuses et soucieux de pouvoir tenir cette journée en présentiel, nous avons décidé de la reporter au lundi 25 octobre 2021. 
 
L’appel à communication est par conséquent à nouveau ouvert : nous serions heureux de recevoir vos propositions d’ici au 15 juin 2021.
Vous trouverez l’appel en pièce jointe : appel 7e journée date repoussée
Espérant que la situation nous permettra de nous retrouver dans de bonnes conditions, nous restons dès à présent à votre disposition pour tout échange au sujet de vos projets de communication
Merci de faire circuler cette information dans vos réseaux.
 
Bien cordialement,
 
Marie Anne Hugon, Marie-Laure Viaud et Philippe Bongrand

Séminaire LE CONCEPT D’INSTITUTION dans les pratiques de l’institutionnel

RAPPEL : mercredi 27 janvier 2021 – 17h15-19h30

Séminaire ouvert – à suivre exclusivement à distance en direct :

https://www.youtube.com/channel/UCEAR4BxvMQWOGFLHhQp6_5g

L’institution, un champ de tensions

intervenante : Laurence Gavarini – discutant : Pascal Fugier

En regard des conceptions de l’institution de Castoriadis et de Lourau, considérées dans leur époque (années 1970), nous explorerons des approches psychanalytiques qui ont pu résonner avec elles. Notamment celle de Piera Aulagnier qui a inspiré le courant de psychologie sociale de René Kaës. Il s’agira de comprendre les tensions entre ces deux orientations – qui n’ont pas toujours été perçues à l’époque – relatives à la place du Sujet et de l’Inconscient dans la théorie de l’institution.

Laurence Gavarini est Professeure émérite à l’Université Paris 8, UR CIRCEFT, équipe Clinique de l’Éducation et de la Formation.


Contacts : Bruno Robbes, PU en Sciences de l’éducation, Laboratoire EMA (EA 4507) :

bruno.robbes@cyu.fr

Séminaire LE CONCEPT D’INSTITUTION dans les pratiques de l’institutionnel

RAPPEL : mercredi 25 novembre 2020

Séminaire ouvert – à suivre exclusivement à distance en direct : https://www.youtube.com/channel/UCEAR4BxvMQWOGFLHhQp6_5g?view_as=subscriber

Raymond Fonvieille, l’analyse institutionnelle et l’autogestion pédagogique

intervenants : Gilles Monceau – discutant : Laurent Gutierrez

Raymond Fonvieille a été instituteur à Gennevilliers de 1946 à 1972. Militant du mouvement Freinet, il en a été responsable du groupe Île-de-France. Il en est exclu en 1961. Avec Fernand Oury et d’autres instituteurs de la région parisienne, ils seront à l’origine de la pédagogie institutionnelle. En 1964, suite à une « intervention » de Georges Lapassade, les groupes de Fernand Oury et de Raymond Fonvieille se séparent. Les premiers vont approfondir leur orientation psychanalytique et les seconds leur orientation autogestionnaire. Raymond Fonvieille va ensuite renforcer sa collaboration avec les institutionnalistes Lapassade, Lourau et Lobrot au sein du Groupe de Pédagogie Institutionnelle, qui expérimente l’autogestion de l’école primaire à l’université.

On reviendra d’abord sur les origines de l’autogestion pédagogique, au croisement de la pédagogie Freinet, de l’éducation populaire, de la dynamique de groupe et de l’analyse institutionnelle. On tentera ensuite de caractériser cette orientation pédagogique par ses visées, indissociablement pédagogique et politique.

 

Gilles Monceau est Professeur en Sciences de l’éducation et de la formation à l’Université de Cergy-Pontoise où il dirige le laboratoire Ema (École, Mutations, Apprentissages). Il a soutenu en 1997 à l’Université Paris 8 une thèse en Sciences de l’éducation, sous la direction de René Lourau, proposant une conceptualisation de la résistance en éducation. Chercheur en analyse institutionnelle, il a formalisé la démarche Socio-clinique institutionnelle dans une HDR soutenue en 2009.

Contacts : Bruno Robbes, PU en Sciences de l’éducation, Laboratoire EMA (EA 4507) :

bruno.robbes@cyu.fr

Citéphilo – Éduquer, instituer, porter, contenir pour transmettre – Pierre Delion

La 24e édition de Citéphilo à Lille et dans les Hauts de France ne pourra pas se tenir cette année en présence du public. Nous avions prévu de commencer la saison avec une conférence inaugurale de Pierre Delion. C’est devenu un entretien d’une heure entre Pierre Delion et Jean-François Rey.

Le voici :

www.citephilo.org

Séminaire LE CONCEPT D’INSTITUTION dans les pratiques de l’institutionnel

RAPPEL : mercredi 21 octobre 2020

17h15-19h15 – Université de Cergy-Pontoise – Site de Gennevilliers – ZAC de Barbanniers – Avenue Marcel Paul – Amphithéâtre

Le concept d’institution et la pédagogie institutionnelle de Fernand Oury et Aïda Vasquez

intervenants : Frédéric Canac, Bruno Robbes

discutant : Patrick Geffard

La pédagogie institutionnelle initiée par Aïda Vasquez, Fernand Oury, les enseignant·e·s qui ont travaillé avec eux et ceux qui s’en réclament aujourd’hui, utilise le concept d’institution avec des significations multiples. En référence à la psychothérapie institutionnelle, Fernand Oury (2004. 1re édition 1981) précise que « Ce qui soigne ce n’est pas l’institution mais l’institutionnalisation » (p. 11). Ainsi, l’institution renvoie aux institutions internes. « L’institution est une structure élaborée par la collectivité tendant à maintenir son existence en assurant le fonctionnement d’un échange social de quelque nature qu’il soit » (Michaud, 1977, p. 33).

Mais les institutions sont aussi les « outils » que la pédagogie institutionnelle a institués, structurées en atomium, c’est-à-dire en « réseau d’institutions » (Imbert, 2010, p. 127) : techniques Freinet de travail coopératif, organisation en sous-groupes fonctionnels, ceintures de couleur donnant un statut, monnaie intérieure, fonctions et rôles, lois de fonctionnement, lieux de parole divers en particulier le conseil, lieu de décision, « institution instituante : le lieu du pouvoir réel bien que limité à la classe » (Oury, id., p. 12). Dans quelle mesure ces institutions instituées/instituantes – dont la première tâche de l’enseignant est de prendre soin – favorisent-elles ou non les différenciations et les échanges, permettant au sujet de se tenir debout ?

Quant aux institutions externes, elles relèvent souvent d’une structure pyramidale (à l’instar de la tour Eiffel), d’ « Appareils Idéologiques d’État » (Althusser, 1976) dont l’inertie et l’absurde sont sans cesse dénoncées, comme à travers l’école-caserne (Oury & Pain, 1972). Ainsi, cette pédagogie institutionnelle résiste de l’intérieur, se développant dans les interstices de l’institution École qu’elle questionne par son existence même, générant aussi des mécanismes de défense en son sein.

À travers la reprise des textes de référence et la présentation de pratiques singulières de pédagogie institutionnelle, le concept d’institution sera remis sur le métier. Qu’est-ce qui fait institution dans la classe ? Comment les institutions sont-elles portées par le groupe des élèves et l’enseignant.e ? Quels liens existent aujourd’hui avec et entre les institutions externes et internes ?

Frédéric Canac est professeur des écoles, doctorant en sciences de l’éducation à l’Université Paul Valéry de Montpellier et l’un des membres fondateurs de La Brique, Association Toulousaine de Pédagogie Institutionnelle. 

Bruno Robbes est professeur des universités en Sciences de l’éducation à CY Cergy Paris Université, laboratoire EMA (École, Mutations, Apprentissages). D’abord instituteur, il a pratiqué la pédagogie institutionnelle et reste impliqué dans ce mouvement. Il est à l’origine de la création du réseau Pédagogie Institutionnelle International (https://reseau-pi-internationa.org/), en 2016. Après avoir étudié l’autorité en éducation, il mène désormais des recherches-actions de pédagogie, accompagnant des équipes d’enseignants pratiquant des pédagogies coopératives, institutionnelles, « différentes », dans une perspective de réflexivité sur les pratiques et de production de connaissances scientifiques.

Séminaire ouvert – Possibilité de le suivre en direct : https://www.youtube.com/channel/UCEAR4BxvMQWOGFLHhQp6_5g/featured?view_as=subscriber

Contacts : Bruno Robbes, PU en Sciences de l’éducation, Laboratoire EMA (EA 4507) :

bruno.robbes@cyu.fr