Archives de l’auteur : Bruno ROBBES

Bruno ROBBES

À propos Bruno ROBBES

Ancien instituteur, maître formateur et directeur d'école de 1986 à 2001 à Garges-lès-Gonesse (Val d'Oise), j'ai pratiqué la pédagogie institutionnelle dans mes classes et m'y suis formé, en groupe avec Jacques Pain, dans des stages avec Fernand Oury. J'ai été responsable dans des stages du CEÉPI. Je reste impliqué dans les réseaux et groupes qui s'y réfèrent. Maître de conférences en sciences de l'éducation de septembre 2008 à août 2019 à l'université de Cergy-Pontoise, je suis aujourd'hui professeur des universités dans cette même université et membre du laboratoire ÉMA (École, Mutations, Apprentissages) - EA 4507. Dans certains cours, je mets les étudiants en situation de s'initier à la pratique de la pédagogie institutionnelle. Après avoir étudié l'autorité dans la relation éducative et pédagogique, je souhaite désormais faire de la recherche-action de pédagogie, avec des enseignants et des équipes d'écoles qui pratiquent des pédagogies coopératives, institutionnelles, alternatives.

10ième stage de formation à la Pédagogie Freinet et à la Pédagogie Institutionnelle 2024 – du 7 au 12 juillet (Groupe PI Charente)

10ième stage de formation à la Pédagogie Freinet et à la Pédagogie Institutionnelle du 7 au 12 juillet 2024 organisé par le Groupe Charentais de Pédagogie Institutionnelle

Comment organiser sa classe, quelles activités proposer pour que chaque enfant s’investisse dans son travail, soit fier du résultat, sache écouter et respecter les autres ? Comment trouver ou retrouver du sens à son métier ?

C’est possible, puisque de telles classes existent ! C’est possible, à certaines conditions.

Lors du stage de formation à la Pédagogie Freinet et à la Pédagogie Institutionnelle de juillet 2024 organisé par le Groupe Charentais de Pédagogie Institutionnelle, vous rencontrerez des collègues qui ont en partie répondu à ces questions avec les Techniques Freinet et les Institutions, dans la cohérence d’une pratique qui ne cesse de s’interroger et de s’affiner.

Lieu : Ecole maternelle de Saint-André, commune de Louzac-St-André, 16100, à 10 minutes de Cognac et 20 minutes de Saintes.
Dates : du dimanche 7 au vendredi 12 juillet.
Horaires : * le 7 : accueil à 16h, travail de 17h à 20h,

* les 8, 9, 10, 11 : 9h-20h, avec un temps pour le repas de midi,

* le 12 : 9h-12h30.

Hébergement libre : gîtes, hôtels, campings. Réservez assez tôt car en cette période, il y a affluence. Les repas sont pris sur place.

Frais de stage : 100 €, les 4 repas de midi compris ; 25 € payables à l’inscription et le reste à l’arrivée.

Inscriptions : par ordre d’arrivée des fiches d’inscription :

– par courrier : Jean-Pierre Desbordes, 7, Impasse Barbe Ligne, 16130 St Preuil.

– par mail : picharente@orange.fr

Fiche d’inscription à compléter : PFPI Stage 24 St André fiche inscription

Participants : enseignants de la maternelle à l’université, éducateurs, moniteurs, psychologues,… et toutes autres personnes travaillant avec des groupes d’enfants ou adultes.

Responsables : des enseignants pratiquant la Pédagogie Institutionnelle et ayant encadré de nombreux stages.

Le stage se déroulera à l’école de Saint-André qui, depuis plusieurs années, pratique la Pédagogie Institutionnelle et les Techniques Freinet, dans le même environnement que les enfants pendant l’année scolaire, environnement riche, varié et structuré.

Durant cette semaine, la richesse des apports de cette école, les interventions des responsables leurs ap- ports de productions et supports divers, les échanges avec tous les participants, ainsi que la lecture de récits de classe, vous permettront de faire évoluer votre pratique.

Les stagiaires et les responsables vivront les mêmes institutions que celles qui sont dans les classes : conseils, équipes, horaires strictement respectés, métiers, ateliers, présentations, etc.

Ce simple vécu qui permet travail et relations de confiance est déjà une formation.

L’inscription au stage est un engagement personnel dans un travail coopératif qui nécessite la présence de tous sur la totalité de la durée du stage.

Belgique – Les Rencontres Pédagogiques d’été – Pratiquer la pédagogie institutionnelle

Du 15 au 20 août

à La Marlagne (Belgique)

A1 – Pratiquer la pédagogie institutionnelle

Sandrine DOCHAIN, Julie HÉRION, Émilie HUBERT, L. Miguel LLOREDA, ANNE MÉLON, Geneviève NAERT, Michel THIRY

INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS : https://changement-egalite.be/evenement/rpe-2024/

En aout 24, 15-17-20-26, c’est la combinaison gagnante !
15 pour la version six jours,
17 pour la version quatre jours,
20 pour le grand au revoir et l’échange des adresses,
et 26 pour une rentrée pleine de force.
Pas d’hésitation, c’est une fois par an, juste avant la rentrée pour recommencer gonflé·es à bloc. C’est de la formation de qualité certifiée « Bon sang, mais c’est bien sûr » par celleux qui connaissent, de l’utile pour combattre les inégalités scolaires et du collectif pour ne pas rester seul·e.

Formation continue, continue, continue, continue et continue encore et ce ne sera donc jamais fini ! Stop ! Si nous nous arrêtions un peu pour nous former ensemble avec ce que chacun et chacune apporte, ses compétences et ses savoirs pédagogiques, sociologiques, politiques.

Plongeons dans un dispositif joliment ambiancé qui promet de fournir en circuit court, directement de l’atelier au bar, en passant par la librairie, les pelouses ensoleillées, les soirées sans fin, les conférences-débats, l’enrichissement d’une culture professionnelle et le réenchantement pédagogique !

Entre quatre et six jours de formation et de camaraderie dans un endroit enchanté par CGé et envahi par « ces camarades qui reviennent chaque année parce qu’une fois qu’on y a gouté on ne voit plus comment s’en passer et puis ça fait tellement du bien », « les autres qui avaient dit : jamais pendant les vacances et qui viendront pour la première fois parce que c’est quand même vachement tentant d’avoir au même moment et au même endroit toute cette nourriture pédagogique, ce gout de fête et d’engagement ».

Les RPé, c’est le Supercalifragilisticexpialidocious du métier, la potion magique des enseignant·es de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la botte secrète pour renforcer ses compétences, reprendre le pouvoir sur son métier et se sentir plus fort·e.

Parce que ce n’est pas juste un Pacte, mais surtout un combat !

 

Pierre WAAUB

Président de CGé

Institutions sous pression – 27 et 28 mars 2024 – Université Bordeaux Montaigne

Colloque interdisciplinaire
> SPH – Master Soin, éthique et santé
> PRISME – Philosophie et Réflexions interdisciplinaires sur le Soin, la Médecine et l’Éthique
Institutions sous pression
Mercredi 27 (8h30-20h) et Jeudi 28 mars (8h30-17h20)
Université Bordeaux Montaigne
Maison de l’Archéologie > Amphi ACH005
Esplanade des Antilles 33600 Pessac
Tram B arrêt “Montaigne-Montesquieu”

Entrée libre et gratuite sur inscription préalable
Le colloque est ouvert à la Formation Continue

Pour tout renseignement : formation.continue@u-bordeaux-montaigne.fr

Contact : pcretois@u-bordeaux-montaigne.fr

Accéder au programme : programme_institutions_sous_pression

Mise en ligne des vidéos du colloque international sur l’Education nouvelle de juin 2023

Bonjour,

Le Comité universitaire d’information pédagogique (CUIP) est heureux d’annoncer la mise en ligne sur sa chaîne YouTube des vidéos des interventions que nous avons enregistrées lors du colloque international : “L’Éducation nouvelle : Héritages, (ré)inventions, actualité” (Paris, université Panthéon Assas, 28-30 juin 2023).

Pour y accéder, il suffit de suivre ce lien : https://www.youtube.com/@cuip-educationformation7062

Pour suivre l’actualité de notre chaîne, n’hésitez pas à vous y abonner !

Cordialement,

Laurent Gutierrez

Président du CUIP

Projection-débat, 7 mars, 20h30, Saint-Ouen-L’Aumône – L’école des quatre langages

L’École des quatre langages

Une école publique pour apprendre et grandir en humanité

Film documentaire Réalisé par Christian Mrasilevici

Séance unique le jeudi 7 mars à 20h30 à Utopia St Ouen l’Aumône suivi d’un débat avec le réalisateur et des enseignants AGSAS, Freinet, CGT Educ’action 95, de Bruno Robbes professeur des universités à Cergy Paris Université, spécialiste de l’autorité à l’école et des pédagogies différentes.

Une école publique qui parle à tous les enfants ?

Une révolution tranquille et permanente !

Et si tous les enfants pouvaient mettre toutes leurs forces dans la vie, dans l’école, parce que celle-ci tient compte de leur histoire, de leur développement singulier ? Et si tous les enfants pouvaient vivre à l’école la puissance d’un groupe ? Et si le cadre de l’école faisait autorité, contenait les envies de pouvoir des enfants comme des adultes, et si le « toit » tenait ?

Dans ce film, ces questions se posent tous les jours. Le réalisateur est allé ouvrir ses yeux étonnés sur une école publique des Monts du lyonnais qui a une longue histoire. Depuis 30 ans, l’équipe s’est révolutionnée lentement avec l’aide de Jacques Lévine psychologue et psychanalyste (agsas.fr) dont l’école porte désormais le nom. Elle a petit à petit adapté ses réponses aux situations d’impuissance dans lesquelles les enfants ou les classes ne manquaient pas de mettre les adultes. Elle continue de le faire aujourd’hui.

Le film, dans un va-et-vient entre la classe, les points de vue des anciens élèves et des parents, et le recul apporté par les accompagnateurs, nous montre l’atmosphère éducative de cette école : mais qu’est-ce qui permet aux enfants d’être si paisibles et affirmés, d’être si impliqués dans leurs apprentissages et dans leur école ?

Quels sont donc les langages utilisés et les valeurs vécues dans cette école, qui permettent une compréhension mutuelle entre adultes, enfants et monde ? Comment ces langages se renforcent-ils entre eux ? Comment la socialisation des enfants se construit-elle ? Comment les regards de chacun ont-ils retrouvé une souplesse, un avenir ?

Dans ces moments cruciaux où bon nombre de professionnelles les plus impliquées se posent la question de leur démission de l’Éducation Nationale tant le sens de leur métier est dévalorisé, dans un contexte d’attaque de la capacité d’évolution de l’humain où les élèves sont figés et confondus avec leur classe sociale, leur trouble, leur maladie, leur genre…, où les tenants de l’école néolibérale font croire que l’humain a une nature indépassable oubliant la culture et la plasticité du cerveau, il est urgent de vivre ensemble une école stable et solidaire.

A l’heure où la communication officielle a détourné le sens des mots confiance, constellation, autonomie, savoirs, groupes, séparatisme, autorité, liberté… quels sens voulons-nous faire vivre à nos enfants ? Parents, enseignant.e.s, citoyen.ne.s nous vous invitons, à venir en débattre… et à retrouver notre souveraineté !

Toutes les informations ici :

4 Langages Gazette afichette couleur

Formation pédagogique groupe TF-PI – 2 jours – février 2024

Bonjour,

Le groupe Techniques Freinet Pédagogie Institutionnelle (groupe « chamPIgnon ) se réunit régulièrement à Carcassonne (11) depuis plus de 10 ans.
Nous  proposons pour la deuxième année consécutive une formation de deux jours les 12 et 13 février 2024.  Que vous soyez débutant ou expérimenté, cette formation sur les pratiques coopératives peut vous intéresser.
N’hésitez pas à vous inscrire et/ ou  à diffuser cette information autour de vous..
Cordialement
Brigitte Vicario, Raphaële Depaule et Isabelle Robin
(Association l’orée des mots)
Toutes les informations sont téléchargeables ici : Formation Pédagogique 2024 TFPI

50 ans de l’École de La Neuville – Trois films + 1 en accès libre

Chers et chers collègues,

À l’occasion de ses cinquante années d’existence, l’école de La Neuville (http://www.ecoledelaneuville.fr/), dont les pratiques s’inspirent de la pédagogie institutionnelle, propose trois films en accès libre – I. Le maître, l’universitaire et l’école-caserne, II. La classe coopérative, III. L’autorisation réunis sous le titre UNE AUSSI BELLE ÉQUIPE. Ces films rendent hommage au travail réalisé avec Jacques Pain, qui a accompagné l’équipe pédagogique à partir des années 1980, mais aussi à Françoise Dolto et à Fernand Oury qui en ont été marraine et parrain.

Ils permettent aussi de situer la pédagogie institutionnelle dans l’époque où elle a émergé, en relation avec des questions sociétales et scolaires passées, mais étrangement d’actualité…

Ces films à forte portée socio-historique intéresseront les praticiens et les chercheurs en sciences de l’éducation et de la formation – historiens, philosophes, sociologues, chercheurs de pédagogie… – qui étudient l’Éducation nouvelle, les pédagogies différentes, cherchant aussi dans ce patrimoine des réponses possibles à certains des enjeux de l’école contemporaine.

Pour accéder à ces trois films :

I. Le maître, l’universitaire et l’école-caserne

mdp : 1BelleEquipe2023

II. La classe coopérative

mdp : 2BelleEquipe2023

 III. L’autorisation

mdp : 3BelleEquipe2023

Voir également la fiche de présentation de ces trois films : Fiche présentation_films La Neuville_Une aussi belle équipe_2022

 

Un quatrième film intitulé L’andante des 3 Marrons est également disponible.

Dixième de la série des films pédagogiques proposés par Fabienne d’Ortoli & Michel Amram, dans le cadre de l’École de La Neuville, L’Andante des 3 Marrons décrit durant une année la vie institutionnelle de La Neuville et donne à voir l’accès aux plus hautes responsabilités de trois enfants de cette école et plus particulièrement la fin des sept ans de leur parcours.

Pour accéder à ce film :

mdp : Andante2023

Voir également sa fiche de présentation : Fiche présentation L’Andante des 3 Marrons_La Neuville_2023

Bien à vous,

Bruno Robbes

Journée d’études – MOUVEMENTS PÉDAGOGIQUES ET RECHERCHES EN ÉDUCATION – 20 mars 2024

Chères et chers collègues,

Vous trouverez ci-joint l’affiche et le flyer de la Journée d’études organisée à Gennevilliers, le 20 mars 2024, par Bruno Robbes et Yves Reuter, avec la Fédération des établissements scolaires publics innovants (FESPI) :

MOUVEMENTS PÉDAGOGIQUES ET RECHERCHES EN ÉDUCATION

QUELLES RELATIONS ? QUELS PROBLÈMES ? QUELLES AMÉLIORATIONS POSSIBLES ?

Les relations entre chercheurs et mouvements pédagogiques sont loin d’être un long fleuve tranquille. Cette journée d’études poursuit deux objectifs :

– Identifier et analyser les principaux problèmes des relations entre chercheurs et mouvements pédagogiques. Différents types d’explications seront discutés, non sans s’interroger aussi sur la validité de la dichotomie entre chercheurs et mouvements pédagogiques. Nous avancerons d’autant plus prudemment sur ces questions qu’il existe des variations dans la manière de construire les différentes catégories d’acteurs et leurs relations selon les pays et les moments historiques.

– Mettre au jour ce qui pourrait permettre d’améliorer les relations. Nous discuterons des pistes mises en œuvre ou possibles, telles qu’elles existent dans la littérature théorique ou les échanges réalisés dans les différentes structures auxquelles nous participons. Au-delà d’un simple relevé, nous préciserons en quoi chacune de ces pistes met en jeu des mécanismes qu’il s’agit de mieux décrire et de mieux comprendre.

 

Programme de la journée

 9h30-10h. Accueil

10h30-11h. Informations sur la journée et éléments de problématisation. Bruno Robbes et Yves Reuter

10h30-11h15. Conférence de Jean-François Condette (Université de Lille). La recherche en histoire de l’éducation et les mouvements pédagogiques: évolution des approches, apports et limites d’une rencontre (XXe-XXIe siècles)

11h15- 12h. Conférence de Damiano Mataschi (Université de Genève). “Race, racisme et antiracisme dans l’éducation nouvelle : actualité et histoire d’une controverse entre chercheur.es et mouvements pédagogiques (États-Unis, Europe).

12h-12h45. Questions et échanges autour des deux communications

12h45-14h. Pause déjeuner

14h-16h45. Table ronde et échanges avec les participants. La table ronde réunira : Pierrick Bergeron, Président de la FESPI, Professeur au Pôle Innovant Lycéen (75) ; Jacques Bernardin, Président du GFEN ; Nathalie Broux, Professeure au micro-lycée du Bourget (93) ; Marie-Laure Viaud, Maître de conférences en sciences de l’éducation à l’Université d’Artois, fondatrice de L’Autre Collège (75).

16h45-17h15. Grand témoin : Henri Peyronie, Professeur honoraire en sciences de l’éducation, Université de Caen.

17h15-17h30. Conclusion de la journée. Yves Reuter, Bruno Robbes.

La participation est gratuite mais l’inscription est obligatoire, auprès de bruno.robbes@cyu.fr

AFFICHE JE 20 mars 2024

FLYER JE 20 mars 2024_V1

10ème Journée de Rencontres Champ P.I. – 27 janvier 2024

10ème Journée de Rencontres
Champ P.I. – Pédagogie institutionnelle

Samedi 27 janvier 2024 09h-17h

APRENE – Maison de la Vie Associative Daniel Cordier, 2 rue Jeanne Jugan 34500 Béziers

La monnaie de classe

– Pour les enseignants, éducateurs et parents intéressés par les classes coopératives.

– Boutiques de discussions, lecture de monographie table d’exposition, librairie

Repas partagé

Participation : 5€
Date limite d’inscription : 21/01/24

contact : champ.pi@wanadoo.fr

06.70.34.73.24

Soutenance de thèse de Richard Lopez, le 20 décembre 2023

J’ai le plaisir de vous annoncer la soutenance de ma thèse de doctorat en Sciences de l’Éducation et de
la Formation intitulée « Construction de l’identité professionnelle des regents de Calandreta pratiquant
les TFPI et l’immersion en occitan » ce mercredi 20 décembre à 14h.

La soutenance aura lieu à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, Site Saint-Charles 2, Salle des Actes
009, Place Albert 1er, Tram ligne 1 – Station Albert 1er – St-Charles à Montpellier.

Le jury est composé de :
Sylvain CONNAC, professeur en Sciences de l’Éducation et de la Formation, Université Paul-Valéry
Montpellier 3, examinateur
Muriel DELTAND, Docteure en Sciences de l’Éducation et de la Formation, HDR, Haute Ecole
Bruxelles-Brabant, CNAM, rapporteure
Patrick GEFFARD, professeur émérite en Sciences de l’Éducation et de la Formation, Université Paris
8, rapporteur
Pierre-Johan LAFFITTE, professeur en Sciences de l’Éducation et de la Formation, Université Paris 8,
examinateur
Thérèse PEREZ-ROUX, professeure émérite en Sciences de l’Éducation et de la Formation, Université
Paul-Valéry Montpellier 3, directrice de thèse

Résumé de la thèse :
Cette recherche s’appuie sur une enquête menée auprès de regents, enseignants des Calandretas, écoles
bilingues immersives occitanes. Il s’agit de voir comment se joue et s’articule la construction de leur
identité professionnelle avec le recours à la pédagogie institutionnelle (PI) et le choix d’enseigner en
occitan. Suite à une enquête par questionnaire (n=84), des entretiens semi-directifs ont été conduits avec
sept des répondants. L’analyse des verbatim a été réalisée en deux temps : la construction de portraits
singuliers approfondis, complétée par une analyse transversale des verbatim. Le choix d’une approche
compréhensive nous permet d’avoir accès aux effets possibles de cette double entrée. Nous tentons ainsi
de comprendre comment ces regents se forment et se transforment, tout au long de leur parcours
professionnel en appréhendant dans quelle mesure et avec quelles transactions, le recours à la PI mais
également leur rapport à la langue influe sur leur construction identitaire.

Notre recherche montre que les regents se réapproprient leur identité héritée en la sublimant dans la
sphère professionnelle. La revendication de la langue se présente comme une des facettes assumées de
leur soi, ouvert sur le monde et enclin à l’accueil de la différence. Comme les PE du public, les regents
ont dû dépasser des épreuves-défis pour consolider leur identité professionnelle débutante et s’acculturer
à la complexité du métier. C’est notamment le cas pour l’épreuve de la relation aux parents d’élèves,
particulièrement investis en Calandreta. Pour accompagner les regents dans leur parcours professionnel,
Calandreta a fait un choix fort en pérennisant, avec APRENE, une formation initiale riche et exigeante,
dans une double immersion en occitan et en PI. Cette année reste ainsi un point de repère et d’appui
qu’ils réactivent régulièrement.

Il apparait aussi que la combinaison PI/langue immersive génère un climat favorable à la co-construction
d’un milieu de langage propice à la fonction d’accueil dans les classes. Au niveau macro, il ressort que
si Calandreta a besoin de la PI comme facilitateur d’accès et de socialisation secondaire de la langue, la
PI trouve réciproquement en Calandreta un terrain de diffusion et d’expérimentation précieux.

Mots-clés : identité professionnelle – transition professionnelle – pédagogie institutionnelle –Calandreta
– enseignement bilingue immersif

Richard LOPEZ, doctorant en Sciences de l’Éducation et de la Formation, LIRDEF, Université Paul-Valéry Montpellier 3