RAPPEL : Séminaire “Le concept d’institution…” – Séance conclusive – mercredi 18 mai 2022 – 17h15-19h30

Séminaire LE CONCEPT D’INSTITUTION dans les pratiques de l’institutionnel

RAPPEL : mercredi 18 mai 2022 – 17h15-19h30

Séminaire ouvert – à suivre en présentiel ou à distance, en direct :

https://www.youtube.com/channel/UCEAR4BxvMQWOGFLHhQp6_5g

Séance conclusive du séminaire, préparée par le comité d’orientation

Pascal Fugier, Laurence Gavarini, Patrick Geffard, Philippe Jubin,

Gilles Monceau, Bruno Robbes, Benjamin Royer, Dominique Samson

animation : Bruno Robbes, Dominique Samson

Préparée avec soin, cette séance conclusive portera un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur les trois années de ce séminaire, qui avait pour projet initial de faire dialoguer les courants institutionnalistes présents au sein du laboratoire EMA. Nous constaterons que le contrat a été rempli et même dépassé, grâce aux intervenants conviés et aux problématiques abordées, qui nous ont conduits bien au-delà de nos frontières…

Dans cette séance, élaborée à partir de la ré-écoute de tous les échanges qui ont suivi les interventions, nous ferons quelques premiers constats à propos de ces courants, de leurs terrains d’exercice, de leur histoire, des concepts et des pratiques qu’ils portent dans les espaces scientifique et professionnel. Puis partant des questions « Quelles lignes de force retenez-vous de l’ensemble des séances ? et « Qu’est-ce qu’a apporté la confrontation des différents courants institutionnalistes ? », nous examinerons des points communs et des différences entre ces courants. Enfin, nous évoquerons quelques pistes à explorer, en matière de recherche et de pratiques professionnelles, retenues à l’issue de ce séminaire. Une publication reprenant l’ensemble des interventions et discussions produites lors de ce séminaire est d’ores et déjà en préparation.


Contacts :
Bruno Robbes, PU en Sciences de l’éducation, Laboratoire EMA (EA 4507) :

bruno.robbes@cyu.fr

Mise en vente de la Clinique de la Chesnaie

La mise en vente de la clinique de La Chesnaie à Chailles ne doit pas faire disparaitre ce précieux lieu  d’inventivité et de soin, qui travaille  depuis sa fondation par le docteur Jeangirard dans la perspective de ce que nous appelons la psychothérapie institutionnelle. L’équipe soignante est en train de monter un projet formidable pour permettre la continuité de la clinique, mais a besoin d’informer un maximum de collègues et d’avoir notre appui.

Il s’agit de créer une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) qui associera soignants, patients et amis de la Chesnaie avec un directoire élu.

Faites circuler dans vos réseaux.

https://www.lesamisdelachesnaie.fr/

Suivez l’élaboration du projet sur le site. Vous trouverez aussi sur plusieurs videos sur l’histoire et le cadre de La Chesnaie.

https://150000citoyens-sans-visage.smartrezo.com/tv-quoi-apres-l-hopital-psychiatrique.html?vod=16182

Merci pour votre attention et réactivité.

Martine Gauthron

6 chemin des grandes roches

49130 Ste Gemmes sur Loire

06 10 54 85 01

3ème journée de rencontre – René Laffitte, un repère dans l’actualité de la Pédagogie Institutionnelle

Pour les enseignants, éducateurs et parents intéressés par les classes coopératives.

Troisième journée de rencontres

Samedi 18 juin 2022

9h à 16h30

Montpellier, Calandreta Dau Chivalet

Rue Lydie Benichou (en face du parc Montcalm)

Le conseil

avec Patrick Geffard
Professeur d’université en sciences de l’éducation, Paris 8

Praticien de la pédagogie institutionnelle

et Maurice Marteau

Enseignant – Conseiller Pédagogique,

compagnon de travail de René Laffitte

5€ de participation

Repas partagé

Renseignements et inscriptions : champ.pi@wanadoo.fr

06 70 34 73 24

13/08/2022 – 18/08/2022. Atelier de 6 jours. Pratique de la Pédagogie Institutionnelle

Centre Culturel La Marlagne
Chemin des Marronniers, 26
5100 WÉPION (BELGIQUE)

Pratique de la Pédagogie Institutionnelle

Organiser la coopération et entre-tenir le désir d’apprendre

Geneviève NAERT, Françoise BUDO, Thérèse DIEZ, Sandrine DOCHAIN, Irène LABORDE, Miguel LLOREDA

Public

Enseignants de tous niveaux, formateurs et animateurs plongés dans des pratiques d’apprentissage et de socialisation.

Descriptif

Le stage PI est l’occasion de s’essayer concrètement à la pratique de la PI : faire vivre et travailler un groupe, y prendre une juste place.
Avec de vrais enjeux : changer de posture, éviter les relations duales, construire un collectif d’apprenants, mettre à distance et analyser le quotidien, construire collectivement des innovations.
Dans un groupe, tout ne va pas de soi, les situations sont parfois conflictuelles et chacun n’y trouve pas toujours une place qui favorise les apprentissages de tous.
La PI tente de faire de la classe un lieu de coopération visant l’investissement de chacun dans les apprentissages, une manière de lutter contre la reproduction des inégalités.
L’objectif général se décline différemment selon le niveau d’avancement dans le cursus.
Trois possibilités d’inscription sont proposées, en tenant compte du nombre de stages PI déjà vécus et de la pratique de chacun :
Niveau 1 : s’initier à l’institutionnalisation et à l’organisation du travail coopératif.
Niveau 2 : retravailler les dispositifs expérimentés depuis le stage précédent, par l’écriture et l’échange.
Niveau 3 : approfondir le travail d’écriture de la pratique et l’écoute ; s’essayer à passer à d’autres les techniques et l’éthique de la PI.

Méthode

Chaque participant s’engagera dans la réalisation coopérative d’une production écrite collective et socialisable, à vendre ou à échanger. À mi-parcours, il s’engagera aussi à participer à l’élaboration d’affiches rendant compte du travail.
Les participants des trois niveaux fonctionneront tantôt ensemble, tantôt séparément.
Ils auront à exercer des responsabilités et à en rendre compte.
Le temps imparti aux diverses activités sera prévu dans une grille de travail. Au-delà, il sera celui que le groupe déterminera.
Le groupe sera ainsi amené à résoudre, dans un cadre préétabli, les questions d’organisation, de moyens, de circulation de la parole, de partage du pouvoir, de prise en compte du désir de chacun. Chaque inscrit s’engage à participer effectivement à toutes les activités de la grille.
Il est vivement conseillé de loger sur place.

Repères théoriques

La PI s’enracine dans la pédagogie FREINET et se nourrit d’apports de la psychologie sociale et de la psychanalyse. Elle a été initiée par F. OURY et A. VASQUEZ

S’INSCRIRE : https://cgeweb.be/formulaires-dinscription/rencontres-pedagogiques-dete-2022/

INFORMATIONS : https://cgeweb.be/evenement/rpe-2022/pratique-de-la-pedagogie-institutionnelle/

Sortie du film “Les heures heureuses” de Martin Deyres

Les Films du Tambour de Soie

ont le plaisir de vous annoncer la sortie du film

Les Heures Heureuses

de Martine Deyres 2019 – 1h17

 

Sous le régime de Vichy, 45000 internés sont morts dans les hôpitaux psychiatriques français. Un seul lieu échappe à cette hécatombe. À l’asile de Saint-Alban, soignants, malades et religieuses luttent ensemble pour la survie et accueillent clandestinement réfugiés et résistants. Grâce aux bobines de films retrouvées dans l’hôpital, Les Heures Heureuses nous plonge dans l’intensité d’un quotidien réinventé où courage politique et audace poétique ont révolutionné la psychiatrie après-guerre.

SORTIE NATIONALE

le 20 AVRIL 2022

CINÉMA LES 3 LUXEMBOURG 67, rue Monsieur le Prince 75006 Paris

Tarifs : Normal 10,60€ / Réduit 8,80€ / Etudiant 7,60€/ Enfant 5€ / Groupe 6€

Préventes :  https://www.lestroisluxembourg.com/reserver/ F375766/?utm_campaign=link-partner-geyrfbsmp

Contact À Vif cinémas – DHR : distribution@d-h-r.org

PROJECTIONS-DÉBATS : https://reseau-pi-international.org/wp-content/uploads/2022/04/Carton_Sortie-LHH_3Lux-Paris-web.pdf

« Les heures heureuses » : un mot de Pierre Delion : https://blogs.mediapart.fr/les-heures-heureuses/blog/150422/les-heures-heureuses-un-mot-de-pierre-delion?at_campaign=67&at_medium=custom3?at_medium=custom3&at_campaign=67

Formation pédagogies Freinet et institutionnelle – Charente 2022

9e stage de formation Pédagogie Freinet et Pédagogie institutionnelle
8 au 13 juillet 2022 – Louzac Saint-André, Charente

Le groupe charentais de pédagogie institutionnelle propose un stage d’été de formation à la pédagogie Freinet et à la pédagogie institutionnelle ouvert aux enseignants, éducateurs et autres personnes travaillant avec des groupes d’enfants ou d’adultes

Lieu : école de la commune de Louzac Saint-André, Charente (16)

Dimanche 8 juillet (accueil 16 h-17 h) – Vendredi 13 juillet (12 h 30)

Document de présentation et Fiche d’inscription

Disparition de Jean-Louis Maudrin

Jean-Louis Maudrin nous a quittés le 5 mars 2022. Militant du mouvement Freinet dans lequel il a exercé des responsabilités, notamment au Comité directeur, il a fait partie du groupe Genèse de la coopérative fondé en 1978, auprès duquel je me suis formé à la P.I., puis du groupe Pratiques de la coopérative (1992) avec lequel nous avons continué à proposer des stages de formation à l’approche fondée par Aïda Vasquez et Fernand Oury. Sa présence était la singulière alliance d’une culture étendue, d’un souci de l’autre généreux et grognon, de l’intérêt pour la matérialité des choses et de beaucoup d’humour.

Jean-Louis était un grand lecteur et sa bibliothèque était emplie de poèmes. Il disait la mesurer en mètres, mais je crois que c’était plutôt la poésie qui lui servait d’unité de mesure. Plus d’une fois, il nous a fait entendre des réalisations poétiques et musicales produites par les élèves de ses classes et toujours remarquablement bricolées, au sens le plus créatif du mot. Bien sûr, ses élèves écrivaient des textes libres et, parfois, des poèmes remarquables.

Je me souviens de la dernière phrase de l’un d’eux : « Mourir est un jeu d’enfant ».

Patrick Geffard

 

En ces temps bien difficiles pour nos camarades qui enseignent (je suis en retraite, du même âge que Jean-Louis), il est urgent de rappeler les temps de luttes. Jean-Louis est pour moi le plus ancien ami du mouvement Freinet. Avec René Laffitte et Jean Claude Colson nous étions les trois mousquetaires. À la fois modeste et ferme sur ses idées, positions et pratiques, il avait une classe remarquable, d’une richesse extraordinaire, au service de ses élèves pour qui il avait une tendresse et une attention parfois apparemment bourrue. Ses monographies resteront des modèles du genre et d’une originalité qui se remarque aux premières lignes. Son empathie s’étendait, au-delà de sa classe et de ses élèves, aux parents et à leur entourage. Pédagogie Freinet, Pédagogie populaire, ce n’étaient pas de vains mots pour lui. Sa collection de photos est d’une richesse extraordinaire en quantité et qualité. Il savait par le choix des clichés mettre en relief une atmosphère, une ambiance. Il n’oubliait pas dans nos rencontres et stages de parler de sa famille, il n’était pas seul quand il nous a quittés. J’ai de lui des souvenirs merveilleux.

Maurice Marteau

 

L’école de la Neuville recrute

L’école de La Neuville recherche un(e) Enseignant (e)/ Educateur (trice) pour la rentrée scolaire 2022-2023

Fondée en 1973, l’École de la Neuville a développé son projet en collaboration avec Françoise Dolto et Fernand Oury. Ses pratiques s’inspirent de la Pédagogie institutionnelle. École privée hors contrat, l’École de la Neuville est un internat de semaine accueillant une quarantaine d’enfants âgés de 6 à 16 ans et encadrés par une dizaine d’adultes.

Emploi à plein temps dans l’internat pour :

-Travail en équipe portant sur l’ensemble de la réflexion pédagogique et participation à l’ensemble des activités : ateliers, culture, sports, participation aux tâches de la vie quotidienne dans un internat de semaine mixte à effectif réduit (fermé du vendredi soir au lundi matin et durant les congés scolaires).

-Interventions scolaires dans une classe primaire ou secondaire à niveaux multiples. Une expérience de la Pédagogie Institutionnelle et de la classe coopérative serait un plus.

Les adultes intervenant à l’Ecole de la Neuville travaillent 5 jours par semaine, incluant, 1 ou 2 soirées et nuits à l’internat par semaine.

Le château de Tachy se situe à 90 Km de Paris (Seine & Marne). Train direct à partir de la Gare de l’Est (1h).

Profil :

Disponibilité, autonomie, prise d’initiatives, expérience souhaitée dans l’encadrement d’enfants et adolescents.

Contact :

Adresser votre courrier à info (arobase) ecole-de-la-neuville (pont) asso (point) fr

Version PDF de l’anonce

Hommage à Philippe Jubin

Philippe Jubin nous a quittés dans la nuit du 11 au 12 février. Depuis plus de 35 ans, nous avons eu l’occasion de travailler et d’échanger avec lui à de nombreuses reprises, à l’occasion de diverses rencontres autour de la pédagogie institutionnelle (à la clinique de La Borde, lors de différents colloques, dans le comité de pilotage du séminaire sur le concept d’institution et au cours de bien d’autres manifestations encore…).

Titulaire d’un Doctorat en Sciences de l’éducation, Philippe aurait pu devenir enseignant-chercheur, mais il avait choisi de travailler auprès des élèves de la SEPGA, en classe puis en tant que directeur. C’était son « bâton de maréchal » comme il disait en riant… On le comprenait en connaissant ses engagements dans les ateliers relais où il aimait travailler à partir des Misérables de Victor Hugo, ou encore auprès de jeunes mineurs en prison.

En mars 2021, il avait été l’auteur d’une l’intervention très remarquée dans notre séminaire sur le concept d’institution, un séminaire dont il était l’un des acteurs impliqués.

Cette intervention sera publiée comme prévu et nous lui dédierons notre dernière séance, le 18 mai prochain, dans laquelle il serait très certainement intervenu.

Membre du comité de rédaction de la revue Institutions, Philippe Jubin a publié de nombreux textes centrés sur la mise en œuvre de pratiques orientées par la pédagogie institutionnelle, des études de figures marquantes de l’école, comme Le chouchou ou l’élève préféré et L’élève tête à claques (dont il avait fait un excellent chapitre de synthèse dans l’ouvrage La pédagogie : une encyclopédie pour aujourd’hui) comme il a participé à un ouvrage tiré d’une expérience de travail en « atelier relais ».

Philippe Jubin était l’un des animateurs majeurs du Collectif Européen d’Équipes de Pédagogie Institutionnelle et il a participé, à ce titre, à de très nombreuses activités de réflexion, de formation et de diffusion relatives à cette approche pédagogique que nous partageons. C’était un grand pédagogue de la pédagogie institutionnelle !

Nous nous souviendrons de lui comme d’un homme attentif aux autres, exigeant dans sa réflexion, généreux dans ses engagements, mais aussi plein d’humour.

Bruno Robbes et Patrick Geffard